La mort de centaines d’enfants sous tutelle de l’Etat indigne le Chili

41
by ADAM TV, 10 months ago
0 0

La présidente, Michelle Bachelet, récuse les accusations contre son ancienne ministre de la justice, accusée de « négligences inexcusables ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/07/13/la-mort-de-centaines-d-enfants-sous-tutelle-de-l-etat-indigne-le-chili_5160122_3222.html#IzVWhoLrMQUgsc5X.99

 

La mort, entre janvier 2005 et juin 2016, de 1 313 enfants et adolescents placés sous la tutelle du Service national des mineurs (Sename), provoque une tempête politique au Chili, à quelques mois de la présidentielle du 19 novembre.

Le scandale n’est pourtant pas nouveau. Le nombre exorbitant de victimes avait été révélé dès le 3 octobre 2016 par le Sename. Le détonateur avait été la mort, le 11 avril 2016, d’une fillette de 11 ans, Lissette Villa, morte par asphyxie à la suite de maltraitances de la part de deux responsables d’un des foyers de l’institution qui prétendaient contrôler une crise de colère de l’enfant.

La présidente socialiste, Michelle Bachelet – au pouvoir depuis 2014, après un premier mandat entre 2006 et 2010 – s’est entretenue, mardi 11 juillet, avec les présidents de la Cour suprême, de la Chambre des députés et du Sénat, pour analyser la crise du Sename, qui est responsable de quelque 20 000 enfants.

Une commission a estimé que le personnel de ce type de foyers n’était absolument pas qualifié, les infrastructures déplorables et les ressources financières insuffisantes

L’organisme d’Etat, créé en 1979 et qui dépend du ministère de la justice, gère à la fois des orphelinats et des centres de détention pour les mineurs délinquants. Mais surtout, à 85 %, il gère des foyers pour enfants vulnérables, provenant en grande majorité de milieux pauvres et qui sont séparés de leur famille quand la justice estime que celle-ci est incapable de les élever.

Déjà, en 2013 et 2014, une enquête menée par le Congrès avait révélé des mauvais traitements physiques et psychologiques, mais aussi des agressions sexuelles. Une commission avait dénoncé de « graves et systématiques violations des droits de l’homme commises par l’Etat », précisant que le personnel de ce type de foyers n’était absolument pas qualifié, les infrastructures déplorables et les ressources financières insuffisantes. « C’est un système dans un état...


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/07/13/la-mort-de-centaines-d-enfants-sous-tutelle-de-l-etat-indigne-le-chili_5160122_3222.html#IzVWhoLrMQUgsc5X.99

  • ADAM TV

    ADAM TV a envoyé un nouveau média

    10 months ago

© 2017 ADAM TV. All Rights Reserved. Designed By Ivoirsoft